Les combles perdus : focus

ben neventi on 23/11/2018 01:44

L'isolation des combles fait partie des travaux prioritaires à envisager dans une maison pour faire des économies d'énergie. La présence de combles perdus nécessite des techniques spéciales, généralement plus simples à mettre en oeuvre et plus économiques. 

Pourquoi isoler les combles perdus ?


Dans une maison, la plus grande partie des pertes énergétiques a lieu à travers la toiture, puis à travers les murs et les fenêtres si ces parties sont mal isolées. Dans un bâtiment ancien, l'isolation des combles doit être une priorité si vous désirez améliorer votre confort de vie et réduire votre consommation... et vos factures. 

Les combles perdus sont désignés ainsi car l'aménagement d'une nouvelle pièce y est impossible, soit en raison d'une hauteur sous plafond trop basse, soit à cause de la présence d'une charpente fermette. Il est évidemment possible de réaliser des travaux pour les rendre aménageables, mais ce sont des travaux de gros oeuvre longs et coûteux. A moins de vraiment manquer de place, il est plutôt conseillé d'opter pour l'isolation pour rentabiliser l'investissement le plus rapidement possible.


Les techniques d'isolation


Dans des combles perdus, des artisans proposent souvent de procéder à une isolation par soufflage. Cette technique est très rapide à mettre en oeuvre et ne nécessite qu'une machine soufflante et de l'isolant sous forme de flocons. En quelques heures seulement, les professionnels peuvent recouvrir toute la surface du plancher avec de l'isolant sur une épaisseur d'environ 30 centimètres. La méthode du soufflage est la plus économique parmi toutes les techniques d'isolation des combles. 

Si vous souhaitez conserver l'usage de la surface au sol, un artisan vous conseillera alors l'isolation sous les rampants. Il suffit ici de placer des bandes d'isolant dans les rampants de la toiture. Il est possible d'y ajouter un pare-vapeur si vous souhaitez éviter les infiltrations d'humidité au maximum. Le coût de cette méthode dépendra surtout de l'isolant choisi et de l'artisan qui effectuera les travaux.


Ces travaux ne nécessitent que quelques heures à quelques jours en fonction de la surface, et les bénéfices sur votre confort de vie sont visibles immédiatement. Au bout de quelques mois, vous aurez fait plusieurs dizaines à plusieurs centaines d'euros d'économies. 

Les aides financières


Les travaux d'isolation des combles entrent dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique et la croissance verte et bénéficient des 
aides financières mises en place par l'Etat. Dans tous les cas, quels que soient vos revenus ou votre situation familiale, vous bénéficiez de la TVA réduite à 5,5% sur l'achat de matériaux et de la TVA à 10 % sur la pose. Vous pouvez aussi prétendre au crédit d'impôt en fonction des dépenses engagées, dans une certaine limite. 

Si vos revenus sont plutôt modestes, vous pouvez faire des demandes d'aides auprès de l'agence nationale de l'habitat (ANAH), qui propose plusieurs solutions aux ménages qui envisagent de faire des travaux de rénovation. Si les dépenses engagées sont très importantes, vous pouvez aussi demander une exonération temporaire de la taxe foncière si votre commune adhère à ce coup de pouce fiscal.

 

 

0 commentaire

Les commentaires sont fermés pour cet article.